Posts Tagged ‘Marseille’

Cinéprovence 12

Posted in Actualités & hors-série on février 10th, 2020 by gerard – 2 Comments

Cinéprovence 11 (en comic-strips)

Posted in Actualités & hors-série on août 10th, 2019 by gerard – 2 Comments

J’avoue, il y a 2 planches qui ne se rapportent pas tout à fait à Cinéprovence, mais elles restent dans le droit-fil de la galéjade méridionale.

 

Hors-série Marseille 21

Posted in Actualités & hors-série on juin 10th, 2019 by gerard – 2 Comments

Notre maire est devenu de plus en plus égocentrique, il ne supporte plus la contradiction et laisse maintenant voir son vrai visage, celui d’un homme autoritaire qui considère que ce qui ne va pas dans la révérence due à sa personne est un crime de lèse-majesté qu’il faut fustiger. Rappelez-vous https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/bouches-du-rhone/marseille/marseille-sautes-humeur-jean-claude-gaudin-1497523.html Allez zou ! Celle-là en avant-première parce qu’elle n’est pas drôle du tout:

Revenons à quelque chose de plus sympathique sous notre beau soleil:

 

Hors-série Marseille 20

Posted in Actualités & hors-série on février 10th, 2019 by gerard – 1 Comment

SPECIAL  PARLER  MARSEILLAIS

 

Depuis le 6 Janvier 2003, Médéric Gasquet-Cyrus se décarcasse tous les matins sur France-Bleu-Provence pour illustrer, promouvoir et défendre le parler de chez nous.

En ce qui concerne le vocabulaire et les expressions, il n’y a pas trop de souci à se faire. Oui, car même les sujets modernes ou d’actualité sont adoptés, adaptés, reformatés et restitués dans des acceptions qui finissent par faire florès dans nos murs et bien au-delà. Rappelez-vous Lagaf’ dans son émission « Le juste prix » (2009-2015), il n’avait pas du tout renié ses deux ans de service national au Bataillon des Marins-Pompiers de Marseille en se souvenant des belles expressions marseillaises. C’est lui qui, lors d’une émission, lança pour décrire une personne attifée à la « n’importe comment », qu’elle était habillée « à la one again ». Alors limitée à nos murs, l’idiotisme de départ a été partagé par tous les français. Il en est de même pour un certain nombre de mots que tous les hexagonaux comprennent à ce jour: minot en est l’exemple le plus connu ! Et puis, les créations sont légions: Voici un exemple personnel, mais je parie que beaucoup de lecteurs pourraient y aller de leur vécu:

Nous étions en voiture avec ma fille C. qui avait à l’époque 6 ou 7 ans; devant nous, une camionnette à plateau ouvert était chargée de pommes de terre, un des sacs s’était sans doute ouvert et renversé, et donc quelques uns de ces tubercules roulaient allègrement hors du véhicule et venaient percuter notre auto qui suivait. En bonne marseillaise, elle s’exclama alors: « Non, mais tu l’as vu ce patatier ! » Elle venait de créer un hapax qui nous fit bien rire. Pour peu que plusieurs personnes acceptassent de diffuser le mot, on aurait eu un néologisme et, si le succès avait été au rendez-vous, pourquoi pas une entrée dans les néo-substantifs marseillais ?…

Personnellement, je pense que le danger vient surtout de l’accent. Le polissage, l’oralement-correct, la normalisation des intonations donnés par tous les médias entraînent un alignement sur un accent « standard », ni 100% tourangeau, ni 100% parigot, une sorte de gommage de tous les autres accents de notre beau pays et d’une neutralité affligeante. Ce serait demi-mal si ça s’arrêtait là. Mais non ! Il y a maintenant captation de l’accent de nos jeunes des banlieues par un accent typique de la ceinture parisienne: moyennement « slamé » et moyennement « rappé », bref franchement counas !

Petits tests si vous le voulez bien:

1/ Bon accent marseillais: Prononcez JAUNE & ROSE. Si tu dis « jeaun' » et « reause » (un chouïa pointu-pointu, t’vois !), tu n’est pas d’ici, si tu jactes « rôz(eu) » et « jôn(eu) », alors tu es de la Martiale (désolé Médéric, je ne maîtrise pas les figurations des phonèmes).

2/ Très bon accent marseillais: Pour LUNDI, si tu barjaques « l’hun-di », y’a des chances que tu sois du 93, mais si tu bagoules « lindi », ben t’es d’ici gari !

3/ Accent marseillais comme on n’en fait plus: Il se font très rares ceux qui esquintent encore des mots comme SCOUT, SLIP, STYLO, STOCK-FISH, etc et qui font perdurer la tradition des « escout(eu) », « eslip(eu) », « estilo » et « estoquefiche ». (Té, ça me rappelle quand j’étais minot et que je vidais, en la renversant à la verticale, jusqu’à la dernière goutte, ma topette de limonade Phénix. Ma mère me disait alors que je l’escoulais jusqu’à la gauche. Je suppose que ce curieux verbe vient de « couler » ou « écouler » et que, là encore, l’accent de Marseille avait placé en début de mot un « ess' » du plus bel effet !) Pagnol y avait également pensé dans « Fanny », lorsque, dans sa boutique, Panisse tire un coup de feu, César contemple la cible atteinte à ses pieds et s’écrie dramatiquement: « Tu as tué l’escaphandre ! » De la même façon, on peut trouver cette curiosité au milieu d’un mot: Par exemple, un vrai marseillais ne marchera jamais dans un étron nordique, mais bien dans un estron qui lui portera certainement chance…

Tout ça pour vous dire qu’il faut absolument que vous vous procuriez le dernier bouquin du Médé, il a tant de choses à nous apprendre… et aque le sourire en bada !!!

En bada, voici quelques calembours à la sauce marseillaise chantés par Moussu T:   https://www.facebook.com/moussut/videos/702216233491441/

 

Cinéprovence 10

Posted in Actualités & hors-série on décembre 10th, 2018 by gerard – 2 Comments

Depuis Juillet dernier, je parie que cet hors-série manquait à ceusses qui habitent en-dessous de Montélimar !

Hors-série Marseille 19

Posted in Actualités & hors-série on octobre 10th, 2018 by gerard – 1 Comment

Les nouvelles de la ragougnasse marseillaise: *Jean-Claude Gaudin lâche la rampe progressivement. Après la vice-présidence du Sénat, il a démissionné de la Présidence de MPM. Il n’est désormais qu’un pauvre sénateur et un infortuné maire de Marseille. Certains, comme Franz-Olivier Giesbert ont bien retourné leur casaque en propos dithyrambiques sur le mazarguais; d’autres, comme Renaud Muselier crient à la trahison, à l’incompétence… Pour l’heure, comme il a annoncé qu’il ne se représenterait pas aux municipales de 2020, il semble que ce soit Martine Vassal (déjà Présidente du Conseil Départemental et récemment Présidente de MPM) qu’il a adoubé pour le remplacer. Evidemment, cela ne fait pas l’affaire de Muselier-le-dauphin-d’il-y-a-longtemps déjà cité, du maladif Bruno Gilles, du trop vieux Guy Teissier, du compromis Dominique Tian, de l’ambitieuse Valérie Boyer et du mollasson Yves Moraine. Mais le renard est rusé et l’échéance électorale est encore loin, octogénaire l’an prochain Gaudin peut soudainement modifier ses préférences pour sa succession…

*Les compromissions et les actes délictueux existent aussi à gauche. Citons pour mémoire Roland Povinelli (PS, mais c’est à Allauch), François Bernardini (divers gauche, mais c’est à Istres), et à Marseille: Sylvie Andrieux (exclue du PS, détournement de fonds publics), Samia Ghali (PS, favoritisme), Karim Zeribi (marqué à gauche, mais très opportuniste, détournement de fonds), Henri Jibrayel (PS, affairismes souvent en délicatesse avec la Justice). Le champion toutes catégories restant Jean-Noël Guérini dont vous avez la liste de toutes les inconduites sur le web; par contre, on ne sait toujours pas comment, après plus de neuf ans depuis le début des scandales qui lui pendent aux basques, ce « politico-mafieux »(dixit Muselier) est toujours sénateur et toujours pas passé en jugement !

Cinéprovence 09 (en strips)

Posted in Actualités & hors-série on juillet 10th, 2018 by gerard – 1 Comment

Foin des images en solo ou en duo, voici 3 bandes inspirées des films de Berri et que j’avais du mal à placer auparavant. Mais, en été, avec tous ces « strips », on peut se le permettre s’pas ?

Cinéprovence 08

Posted in Actualités & hors-série on avril 1st, 2018 by gerard – 3 Comments

NB : La photo de Goebbels avec Fernandel et Elvire Popesco est authentique, et date de l’occupation allemande.

Hors-série Marseille 18

Posted in Actualités & hors-série on novembre 10th, 2017 by gerard – Be the first to comment

« Marseille est dévorée par une corruption vorace

et un clientélisme protéiforme. »

(French Deconnexion par Philippe Pujol

Edition Robert Laffont-2016)

L’immobilier à Marseille ou comment râtisser large

Marseille est une ville qui s’appauvrit. Certaines communes limitrophes sont devenues le refuge de gens aisés qui sont gagnants sur plusieurs tableaux : la proximité de services importants en matière sociale et/ou de santé (laboratoires, cabinets médicaux hautement spécialisés, hôpitaux à la technologie la plus pointue, etc…), la facilité relative des communications grâce à un réseau dense, bien que souvent surchargé, et qui devrait s’améliorer sensiblement avec l’ouverture de la L2 dans sa totalité, le calme de ces lotissements résidentiels avec des facilités de parking face au noyau urbain phocéen axphyxié et vieillot, etc… Tous ces nantis ont les avantages de la métropole sans en avoir les inconvénients, surtout financiers. Finies les taxes d’habitation élevées et les taxes foncières superchères, c’est nettement meilleur marché aux alentours de la commune.

Tout cela pose un problème pécuniaire à la municipalité, qui « tire de plus en plus la langue » pour boucler son budget. Une grande partie de la solution pour collecter de l’argent frais passe par les spéculations immobilières.

Et, en premier lieu, on sacrifie le culturel en vendant « les bijoux de famille » : Quid de cet immeuble à bâtir au boulevard de la Corderie ? (cf http://www.tourisme-marseille.com/fiche/carriere-antique-grecque-de-la-corderie-marseille-provence/ On y a trouvé des vestiges antiques, qu’à cela ne tienne, on fait une petite part (une toute petite de moins de 600m2) réservataire pour faire écran de fumée aux yeux des amoureux du vieux Marseille, et on obtient, par jugement, le permis de construire pour environ 4000 mètres carrés.

Autre exemple, l’industriel-mécène marseillais Jules Cantini (1826-1916), outre les monuments et autres bienfaits prodigués généreusement à la commune, a légué tout son bien à la ville. Eh bien, monsieur le Maire n’a rien trouvé de mieux que de vendre son domicile-atelier au promoteur Eiffage. Il est vrai qu’une telle surface en plein Prado est une aubaine. Vendu 14,5 millions d’euros, Eiffage va raser l’existant (pourtant d’un certain intérêt historique) et élever trois immeubles de grand standing de R+7 à R+10. Fais-toi gras gari ! (source : « La Marseillaise » du 26/09/17)

A Marseille, on construit à tout va, la moindre parcelle est exploitée au plus près du P.L.U.I. (Plan Local d’Urbanisme Intercommunal) en vigueur. Jamais on n’avait vu autant de grues sur de si nombreux chantiers. Les consignes de Monsieur Gaudin sont claires :

1/ Faire le plus de pognon possible pour alimenter une trésorerie que les subventions de l’Etat n’alimentent plus beaucoup depuis les applications progressives des lois de décentralisation.

2/ Fixer le maximum de population dans Marseille intra-muros (Rappelons que si notre agglomération est toujours la 2ème de France, elle est passée derrière Lyon en ce qui concerne les strictes limites communales).

Mais on n’est pas pour autant tous logés à la même enseigne ! La Grande Prêtresse de l’immobilier marseillais s’appelle Laure-Agnès Caradec, je vous donne ci-après tous ses titres pour que vous vous fassiez une idée du personnage :

Adjointe au Maire de la Ville de Marseille
Déléguée à : Urbanisme / Projet métropolitain /
Patrimoine municipal et foncier / Droit des Sols
Conseillère départementale des BdR [Bouches-du-Rhône]
Présidente de l’Établissement Public d’Aménagement Euroméditerranée
Vice-Présidente et membre du bureau de la FNAU [Fédération Nationale des Agences d’Urbanisme]
Présidente de l’agAM [Agence d’urbanisme de l’Agglomération Marseillaise]
Présidente du CAUE [Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement]

Cette personnalité toute-puissante fait la pluie et le beau temps, avec la bénédiction gaudinesque, sur le foncier marseillais. Je ne vous donnerai qu’un exemple et son contre-exemple bien significatifs, et qui pourront vous donner une idée de ce que R.Pujol a voulu signifier:

1/ TOUT… : 12ème arrdt, quartier de Montolivet, 53 Bd Marius Richard, un promoteur a acquis un havre de paix dans un espace bien reculé et qui ne correspond avec le boulevard que par une route d’une centaine de mètres, enclavée entre deux propriétés privées, à une voie. On envisage de construire là deux immeubles un R+3 et un R+4, soit 43 logements. Je vous laisse imaginer le pastis qu’il va y avoir sur cette unique voie d’accès lorsque deux véhicules arriveront en sens inverse (et je ne parle pas de la partie sécurité _ accès pompiers, ou gaz, ou tout-à-l’égout… _)… Trois fois, je dis bien trois, la Mairie du 6ème secteur (11ème & 12ème arrdts), pourtant de même sensibilité que la majorité municipale, a donné un avis défavorable pour ce bâti (Les riverains y auraient vu deux ou trois villas à R+1, ils n’auraient sans doute rien dit et tout le monde, y compris le promoteur devenu moins avide, y aurait souscrit). Eh bien non ! Les services de la Mairie centrale de madame Caradec ont réaffirmé trois fois que le permis de construire accordé restait valable, avec des aménagements minimes mais qui n’impactent pas les gros inconvénients déjà cités. Je n’affirme rien, mais pour être aussi entêté dans ces genres de décisions, il doit y avoir de sacrés dessous de table qui doivent circuler, monsieur Pujol vous en dirait bien davantage…

2/ …ET SON CONTRAIRE: D’abord, lisez ça SVP: https://marsactu.fr/ladjointe-a-lurbanisme-laure-agnes-caradec-vite-epinglee-canard-enchaine/ …Voilà, vous avez tout compris. Je simplifie : « Moi, j’obéis aux consignes du Patron pour déliver des permis de construire à tour de bras TANT QUE CE N’EST PAS PRES DE CHEZ MOI !!! Si c’est le cas, je refuse tout simplement le projet. Non mais des fois, vous ne voudriez pas que ma tranquille petite villa soit emmouscaillée par des immeubles ! Je laisse ça aux autres marseillais, nananananère ! »

Moralité : « Selon que vous serez puissant ou misérable, etc, etc… »

-oO0Oo-

Allez, puisqu’on y est, encore une image de l’actualité marseillaise mettant en scène le mauvais contribuable franco-helvétique qui fait son beurre sur le dos des spectateurs français (mais vous remarquerez sur la photo qu’il porte la rosette d’Officier de la Légion d’Honneur), et l’ex-sénateur épinglé, à tort jusqu’à plus ample informé, dans une affaire de fonds détournés « dotations des attachés parlementaires / poche des sénateurs » (cf http://www.20minutes.fr/politique/2150463-20171013-envoye-special-quand-jean-claude-gaudin-perd-nerfs-face-accusations-journaliste ) :NB: Oui, il y a une faute à « parie », mes excuses!

Bon, c’est pas tout çà, il est temps de revenir à un Hors-série plus drôle ! Et qu’est-ce qu’il y aurait de plus drôle que des exemples d’Humour Marseillais ?

Cinéprovence 05

Posted in Actualités & hors-série on mai 10th, 2017 by gerard – 2 Comments

cineprovence20170510