Actu-m’en diras tant Mai 2019

Tourner casaque: Dans sa dernière conférence de presse, notre Président a mis en terre tout ce qui pouvait nous bien considérer aux yeux des étrangers en matière d’équilibre budgétaire. Adieu rigueur des finances publiques, adieu les aides aux entrepreneurs, adieu les plus ou moins encadrements des grilles des salaires. Les vraies réformes, c’est pour plus tard… On baisse le froc devant les gueulards en gilet jaune. C’est humain et compréhensible : il y a les Européennes, mais aussi les Présidentielles, dans le collimateur, et il faut caresser le bon peuple dans le sens du poil ! Cependant, il n’est pas certain que ces saupoudrages (et vlan, on aide un peu les petits retraités, et tadâââm, on te dit que ton pouvoir d’achat augmentera de centaines d’euros en 2019, et vlouf, on enlève un peu de la CSG, etc…) soient perceptibles par les acéphales de nos week-ends. Résultat totalement négatif : Comme les précédents Présidents, on plonge à corps perdu dans la démagogie en semblant ignorer que cela n’a jamais fait gagner personne et que ce genre de politique fait et fera encore gonfler démesurément le montant de la dette publique. Quelle importance ? Tous les occidentaux (les USA en tête) font pareil. On va dans le mur, et on sait qu’on y va, c’est inéluctable ! Mais tous les dirigeants savent que ce n’est pas encore pour demain et se préparent à refiler la patate de plus en plus chaude à leurs successeurs. Bretton Woods a montré ses limites avec l’euromarket (années 50 et 60) et les pétrodollars (chocs pétroliers des années 70 et 80), on vivote tant bien que mal avec un FMI qui joue les pompiers anti-inflation là où il le peut et selon ses moyens, mais ce n’est que du bricolage. Un super-accord de type Bretton Woods est plus que nécessaire, il est indispensable, mais il fera inévitablement de très gros dégâts : il faudra effacer d’un trait de plume les endettements de toutes les nations, à commencer par celle du tiers-monde et surtout trouver un substitut au dollar-roi, et çà, ce sera hyper-difficile !

  1. Jean-Claude Romera dit :

    De nouveau, des infos et des images délectables. De la belle ouvrage. Vraiment

  2. oswaldo dit :

    Avec Gégé l’actualité en voit de toutes les couleurs…. de chiens!
    Quant à l’analyse politique des propositions du Présicron Madan elle est très pertinente. En particulier en ce qui concerne la dette publique. Les états occidentaux se précipitent dans une faillite retentissante!

  1. There are no trackbacks for this post yet.

Laisser un commentaire