Vous aimez les « à-peu-près »? En voilà!

apeupres2016_01

« Mad’moiselle Virginie s’désolait tant et plus
En voyant qu’elle avait les mollets poilus :
Poil et Virginie. »
Eugène Rimbault (1880-1952)

La dernière série date de Mai 2015, comme je sais que certains apprécient cette rubrique, je vous propose ce jour une vingtaine « d’à-peu-près ». Je dois de nouveau préciser que lorsque je mets « connu », cela indique que cet à-peu-près n’est pas de moi, car déjà largement galvaudé. Enfin, si « l’astuce » n’est pas évidente, vous avez l’explication en gras.

apeupres2016_02

Dans vos excursions, soyez donc plutôt enclin
A bousculer le vert Noël dans un ravin :
Il faut pousser Mamère dans les sorties.

Ah ! S’il avait connu cet infâme guignol,
Le second tome des Souvenirs de Pagnol
Aurait eu pour titre : « Le chameau de Mamère ».

Dans ce restaurant, la serveuse est aux cent coups,
Elle a dressé les tables un peu « dessus-dessous ».
« Il manque quelque chose! » crie le boss en renaud,
Puis se tourne vers elle et dit: « Mélie! Mets l’eau! » (connu)

C’était un ver luisant dans un jardin de Rome,
Il s’effondra tantôt en tombant dans les pommes.
La chute du lampyre romain.

Il dessine des BD, ce papa nippon,
Mais tresse aussi les cheveux qu’il lace et relace
A deux filles connues pour être des souillons.
Voyez-le, ce Père Manga natte deux pétasses !
(Permanganate de potasse)

Vouloir faire croître votre faïencerie,
C’est vraiment trop bête, on peut y laisser la vie !
Mourir pour la poterie, c’est l’essor le plus sot !
(« Mourir pour la patrie, c’est le sort le plus beau… »)

Mes rêves : Zorro, Batman et autres noires troupes,
Je languis le coucher pour les voir à la loupe.
J’irai revoir les sombres héros par les lentilles.

L’adjudant, à ses « bleus », voulait faire la fête:
« Aux aurores, je viendrai vous virer la tête ! »
Remuer le cou tôt dans l’appelé.

C’est dans ce recoin où les clébards s’entassaient
Que j’ai mis au sommet ce que j’avais pêché :
Percher une anguille dans une meute de chiens.

Fantasme couplé d’un officier d’aviation
Et d’une actrice tricotant un napperon.
Lieutenant ailé, Zabou tissant.
(Les tenants et les aboutissants)

Mon premier : Le bourgeron pour aller au fond,
Le second, de mon pote Lamine est le prénom,
Mon troisième, des terrils côtoie les corons.
Mon tout est la saga des ch’tis mineurs de fond :
Veste Saïd scorie.
(West side story)

A ma droite, un footeux au QI de bébé !
A ma gauche, un chanteur un peu plus qu’imbibé !
Entre Leboeuf et Lalanne gris.

Le baba-cool, grimé comme arbre de Noël,
Fait une turlute à Houria le transsexuel :
Hippie pipe Houria !

Alonso aimait bien Boubou le sans-papiers
Qui vendait, bien placé, ses grigris au marché.
Mais ce n’était point un marchand à la sauvette,
Il acquittait ses taxes car il était honnête.
Alonso, fan de l’apatride,
Le jour de foire est tarifé !

Place Trévi à Rome, un guide très poli
Prie de lancer la pièce, et c’est joliment dit.
L’affable de la fontaine.

A l’infirmerie, je soigne les gros bobos,
Je nettoie, après coup, tout ce sang à grande eau :
Je panse, donc j’essuie.(connu)

Pour le chirurgien, ce ne fut pas très facile ;
Il dut faire l’ablation d’une chose utile :
Il n’y a plus de périnée.(connu)

Té! Un kakou bicycliste fait qu’on s’étonne,
Surtout en arrivant tout au bout du Prado;
En maillot, il y aura toujours des nistonnes
Sur la plage, pour s’écrier bien fort: « Vé! L’eau! » (connu)

apeupres2016_03

Pour finir, je propose toujours deux à-peu-près qui appartiennent à des célébrités:

Le fils d’Egée ne tarit pas de gloses,
Tandis que son fils fait de belles choses.(GC)
La critique est Thésée mais l’art est d’Hippolyte. (Toulouse-Lautrec)

Les anglais achètent à tout-va en Normandie,
Rendant confortables les fermettes jolies.(GC)
Chaume sweet chaume (Alphonse Allais)

apeupres2016_04

 Gérard – 2015

  1. Adhémar dit :

    Bravo !

  2. oswaldo dit :

    Gerard ment ,vu’l cheval lié…….

    Bon c’est pas terrible !
    ta fée mieux …

  3. Romera dit :

    Salut Gérard,
    Toujours aussi prolifique est facétieux. Du bon travail. Amicalement.

  1. Bélanchon dit :

    Percher une anguille dans une meute de chiens, c’est plus que de l’à-peu-près, ça devient du calembour surréaliste. Efficace quoi qu’on en dise! Respect!

  2. Kojak93 dit :

    Oui, « Percher une anguille dans une meute de chiens », c’est du grand art, faut aller le chercher loin çui-là!

  3. Dégueubio dit :

    Faut espérer qu’il y en aura beaucoup d’autres!

Laisser un commentaire