Actu-m’en diras tant Février 2016

Actu1602

La perlière de Pierre : Je rappelle qu’avec Pierre, il faut être très attentif dans la subtilité des jeux de mots et des à-peu-près.
FANFAN LE BOUFFON ET LE RAKAGADOU: C’est ben vrai : Notre bouffon Toubi-Hord note Toubira, entouré de Le fol de Chaillot se fourrant dans cette situation en ce gai an du quinquenat sans que Valls devienne supportable. Bref, le père Hollande est allé, en sortant daeshiottes, bombarder les Salah fils, avec daescharnement et tout le bataclan. Et pire encore, le Grand Sauveur de la Planète va, à lui tout seul, relâcher des gaz à Ephèse de serre. Certes, écoutons seulement camme y cause… Le seul lieu où il s’explose. Il a prédit d’autres attentats, sans doute à la pudeur, restons donc couverts !
DANS LA DAESCHE? Que non ! Nous avons notre porte-avions, ils ont des vieux yachts, en quelque sorte des porte-daesch-yachts.
KALACH NICOLE: Kalach-as-tu ? Kalach-moi les baskets ! Tu veux une mort subite ? Une mise en bière ?
VIDONS LES BURNES : Erection oblige, Le Pen hisse ce qu il peut, les burnes sont pleines, c est pour certains le grand méat-coule-pas. Ce soir on dépouillera le scrotum : Urètre ou ne pas être, ce sera le choeur des verges et des ratachtouilles niçoises.
COP 21 -L’AFRIQUE EST DANS L’ATTENTE : Oui copulons, copulons, car la trique est dans la fente !
DIVERS : Les marchands de godasses ont rejoint en grandes pompes le clan Bata.
Se faire monter une sègue (Olé!) à la « royal »
Diesel fut super !
François aux glandes.
Chez le père Bachar, attention aux gaz moutarde qui peuvent devenir « pets-caca ».
BLAGUES ARDUES :
1/ Un pédé rencontre une tarlouze : « Dis, chéri, tu embrasses pas ? » « –Non, t’as un bouton sur la lèvre ; et je veux pas me furonculer ! »
2/ Un parachutiste était doté de deux testicules, l’une en boule de pétanque, l’autre était une ridicule coucougnette. Un jour, il voulut exhiber chez une jeune talibanne sa grosse bouboule dont il était très fier. Mais il était bourré et se trompa de côté. Ce à quoi, la gueuse lui dit : « Hé para, c’est ta molle ! »
3/ Comment va votre père ? – Très bien, ai-je répondu, et la vôtre m’enquis-je ?

  1. oswaldo dit :

    ya na qui Adhémar o’cardetour

  1. There are no trackbacks for this post yet.

Laisser un commentaire