Toujours des « à peu près »

apeuprèsMai2015_03

D’abord, il y eut Septembre 2013:

http://gigaproduction.fr/2013/09/20/des-a-peu-pres-triomphants/  puis ce fut Juin 2014:

http://gigaproduction.fr/2014/06/20/encore-des-a-peu-pres/  Il est temps aujourd’hui de vous servir une troisième tournée!

Je rappelle que quand c’est trop « limite-limite », je vous mets la « solution » en gras.

apeuprèsMai2015_01

Oui ! Je vais m’offrir un beau rôti bien tendre :
Gigot qu’a pas d’os!
Puis je m’envolerai vers Ürgüp sans attendre !
J’y go Cappadoce !

« De boue les grands nez de la Terre,
De boue les détroits de Baffin… »
Quand Gros-Pif a un rhume,
Et qu’il s’ huile le blair.
Lors, cette immense enclume
Rayonne de mille éclairs.
« Cellulite rhinale,
Graissons-nous à deux mains ;
Lanterne frontale
Luira de cent lumens ! »

Dans le caldarium, Malocus vaticinait
Sur des combats d’hiver qu’il organiserait :
Aaah ! Des combats de radiateurs ! (connu)

Dans l’antre noire de la Mort,
Ils sont entrés les cinq satyres.
Déjà, on y pressent le sort
De ceux pour qui la vie expire :
Cinq faunes y passent au râle !

Digne maison de Jeux où tout est transparent !
On la trouve à la campagne, à un croisement :
Au carrefour, le clair casino aux champs.
(Ô Carrefour, Leclerc, Casino, Auchan !)

Sur le haut plateau, il débitait des ânons
Qu’il métamorphosait ensuite en saucissons :
Le saigneur des ânes hauts.

Conseiller Général offrant, en fin d’année,
Une roue de secours à ses administrés :
Canton-voeux : Un pneu.
(Quand on veut, on peut!)

Harold parvint au sommet du mont africain.
Que voulez-vous qu’il fît, il avait si grand faim ?
–Qu’il y mange Harold !

Il raconte des vies dans un style précieux,
Et fait de l’art pour l’art dans ses textes pompeux :
L’esthète sur les bios.
(Les têtes sur les billots)

« Goulp ! Goulp ! », dit-il, en entartant
Le visage du surveillant :
Tarte en pion.

Toujours en été _ tu en prendras note _
Remarque combien les cadavres cocottent :
Il n’y a pas de fumet sans feu.

Enfant, j’avais chopé un mal à la quéquette,
Bien que mes parents soient accros à la toilette :
Tout le monde n’a pas eu le chancre d’avoir des parents hygiénistes.

C’est en fin de repas que son œil charbonneux
Me lança une oeillade qui me rendit heureux :
Rimmel, le regard du dessert !
(Rommel, le renard du désert)

Le camion de Rémi, lorsqu’il le débâcha,
Débordant de merdouilles, à la décharge alla :
A bon « débâcha » bon débarras !

N’arrêtant pas de geindre en ce métro bondé,
Un gus le bouscula… et sa place a trouvé :
Plus fait pousseur que doléances !
(Plus fait douceur que violence)

Ah ! Comme il les admirait les gens du voyage !
Toujours bouche bée ! Toujours dans leur sillage !
Un vrai baba aux roms ! (connu)

Le roi d’Ithaque, dans son manteau de martre,
Fit venir son bosco, un certain Jean-Paul Sartre :
«– Qui a tout cassé, s’exclama Ulysse en rage ?
– Oui, c’est nous, rétorqua, du « 8-clo », l’équipage !
– …Et même cette belle amphore qui fut nôtre ?
– Ah non, nièrent-ils, l’amphore, c’est les autres ! »
(NB : Je ne suis pas mécontent de çui-là!)

« Ce qu’écrit Mathias est incompréhensible ! »
S’étonna le clown à la mise risible :
Un drôle de gars lit Mathias.

Il est suffisant et plein d’arrogance,
Tel est mon buraliste en permanence :
Fier comme un bar-tabacs ! (connu)

Ce génial inventeur, artilleur dans l’armée,
Avait créé le canon lançant des pavés.
Et mon cube, c’est du boulet ?

apeuprèsMai2015_02

Traditionnellement, pour finir, vous avez droit à deux strophes dont la « chute » n’est pas de votre serviteur:

Le Livre des livres contient un tas de choses,
Traitant bien du sacré sur qui y’a tant de gloses.
L’ermite-lambda ne saurait se prévaloir
D’en être une synthèse au religieux savoir : (GC)
La Bible ne fait pas le moine. (Alexandre Breffort)

Cocteau, sans Radiguet, pleurait comme un sauvage,
Suicidaire, il monta, chez lui, jusqu’au faîtage :(GC)
Le veuf sur le toit.(Willy)

apeuprèsMai2015_04

 Et voilà! J’en ai encore neuf autres en attente, il me faudra un peu de temps pour atteindre la vingtaine, sauf si tu apportes ta contribution ami lecteur!

  1. lorme dit :

    Ah ouais! L’amphore c’est les autres, c’est très bien trouvé! Félicitations! Mais il y en a d’autres qui m’ont bien fait sourire aussi.

Laisser un commentaire