Joyeuses fêtes de fin d’année!

VoeuxTout le staff vous souhaite un Joyeux Noël et un bon bout d’an! Nos meilleurs voeux pour vous et ceux que vous chérissez en 2012! Profitez-en bien, au moins jusqu’au 21 Décembre, parce qu’après: BADABOUM! C’est la fin du Monde selon une bande de doux gagas…

Cette année, lou Médé (=Médéric Gasquet-Cyrus) a fait une « retape » tardive pour ses santons actualisés… Qu’importe! J’en avais déjà commis encore quelques-uns, comme ça, uniquement pour le fun, bien avant qu’il n’en fit la demande. Hélas! Je rappelle qu’il est absolument nécessaire de posséder le « parler de Marseille » pour pouvoir « goper » quelques nuances de la « languo nostro »:

Lou lanbator: Santon hybridé qui, hélas, joue de malchance (Citons en exemple Loule Hanbator : « On dit qu’il a mal yak-apé dans la vie! »). En fait, un pauvre mongolien qui ne se nourrit que de yoyourtes. Se déplace souvent avec deux autres collègues pour aller bader les exploits cagatoires de l’équipe locale de footeux, et pour cela emprunte les transports en commun (ligne Canebière-Bourse/Luminy), on parle donc bien de « treis’O.M. 21 »!

Lou frioulain: Santon résident permanent de l’île de Ratonneau toujours en train de se plaindre et de chercher garouille. A grands frais, on lui a amené l’aigo et l’électricité, on lui a installé un tout-à-l’égout spécifique, il bénéficie de tarifs spéciaux pour les navettes… et il râle encore! Ecoute gari, avec tes petites mimines, t’as qu’à construire un pont ou creuser un tunnel, on se fera un plaisir de prolonger le 35 (ou le 80) jusque devant chez toi, en attendant, non roumpas les alibofis!

Lou barde-banlieue: Santon des faubourgs Nord (plutôt que Sud) de la Marsiale, et qui se croit le chantre du XXIème siècle en « rappant » consciencieusement une bouillie de mots, un salmigondis d’idées toutes faites et de clichés éculés de frais! Un peu comme le fait le pseudo-intello Akheconcon du groupe alimentaire m’IAM-m’IAM. Comme la réussite _ Merci Bonne Mère! _ se met, dans 99% des cassos, aux abonnés absents, il se tourne alors, pour subsister, dans la voyounocratie triomphante. Là, il faut reconnaître qu’il a un grand succès en s’attaquant à votre tuture quand vous avez l’esquine tournée ou à votre arrière-grand-mère qui fait 30kg toute mouillée. Bello jouvènço! Bravo con d’aï !

Leis indignadous : Santons qui prétendent faire la révolution en faisant sisitte en permanence. Adorent faire leur pénéquet à l’extérieur. Quand il leur arrive de se réveiller, c’est uniquement pour brailler tout et son contraire. Masochistes convaincus qui attendent impatiemment de recevoir une bonne filade de la police, ou de s’encaper dans la tronche une bonne giclée d’aérosol garnie au pèbre d’aï !

Lei languo fourcada : Pas réellement des santons, mais plutôt certains interprètes des « Pastorales » au moment des fêtes qui, ayant trop forcé sur le pastaga ou le vin cuit, ont des difficultés à restituer leur texte. Et là, c’est la cagade, ça devient du n’importe quoi… Exemple : « Comme le tampax !!!… Hé bé, y fait pachole ce soir. Bah ! Il fera puceau demain ! »

Depuis, j’ai pondu également ces trois-là:

Lou cal-en-bourre: Santon calendal visible à Phocée et à Hambourg. Besogneux impénitent qui le pénis tend, s’occasionnant des indurations mal placées au moment des coïts.

La Nafitassou: Santon victime expiatoire qui espilla jusqu’à la dernière goutte le trop plein d’estrambord du daièscanou. La prestation finie, des témoins l’auraient même entendu chanter: « …Vuejo à plen bord, vuejo à bord lis estrambord… ».

L’interviou: Là encore, ce n’est pas un santon, il s’agit de l’entretien plus ou moins domestique que fit lou daièscanou à un fromage maigre, la Banon.»

Michel, quant à lui, vous fait de jolis cadeaux avec de nouveaux mots-tiroirs: absinthéisme, déclarationnement, délicomtesse, inch’tituteur, pimentir, sodat et subliminots. Toujours à la même adresse: http://gigaproduction.fefaine.be/2006/06/25/dictionnaire-de-mots-valises/

Ajout du 30 Décembre 2011: Médéric Gasquet-Cyrus a finalement parlé de nos santons dans sa chronique quotidienne sur France-Bleu-Provence. et d’abord, un de Michel de l’an dernier (cf le « Santoni » ici: http://gigaproduction.fefaine.be/2010/12/20/test-noel/ ) le 19 Décembre 2011 …et dire qu’il me cite alors que je lui avais bien précisé que la paternité de cette trouvaille appartenait à Michel. Par contre, je vous ai mis en vert mon santon qu’il a bien voulu prendre en compte quelques jours plus tard, cliquez ici:  Emissiondu27déc2011  A l’an que ven! L’année prochaine, on lui en pondra d’autres…

  1. Kathy dit :

    Nice color choice on the blog. It is really easy on my eyes and I have bad eyes too so that’s a really big compliment lol

  1. There are no trackbacks for this post yet.

Laisser un commentaire