Archive for décembre 1st, 2006

Guerre civile aux Fidji 04

Posted in Dossiers on décembre 1st, 2006 by gerard – Be the first to comment

 

A. à Gérard, le 16 septembre 2008:fidji01

Il y avait quelque temps que le Général Labanana, notre vénérien président, n’avait pas défrayé la chronique. Il vient encore de montrer le souci qu’il a pour le bonheur et le bien-être de son peuple, en s’investissant personnellement dans les travaux universitaires. Je ne peux résister au plaisir de sortir des archives deux anciens documents qui montrent et prouvent (s’il y avait besoin de preuves) la sagesse de notre Général-Président, en tant que législateur et en tant que reproducteur.
Vive le général Labanana !!!  Long vit à notre Président !!!!
Signé : Pour le balayeur des chiottes présidentiels et par ordre,
Le Garde des seaux (hygiéniques)
Obam’A.(…et au bas mot!)fidji02 fidji03
A. renchérissait le 9 Octobre 2008 avec cette nouvelle stupéfiante: Labanana part en guerre! L’affaire se corse, là-bas, down-under. Voilà que notre bien-aimé Président Labanana s’en va rétablir l’ordre en Thailande !!! Il était temps que quelqu’un se décide, sinon le flot des pédophiles risquait de connaître la décrue, voire même l’étiage.Ou de tarir purement et simplement.
Labanana for ever !!!!
Le Sous-Ministre de la Couillonnade,
Par délégation et par ordre,
A. 

sammychie01.jpg Nous apprenons de source fidjienne que le Général-Président Labanana est en train de mettre sur pied un corps expéditionnaire destiné à prêter main-forte au Premier Ministre thailandais, SammyChie Fond-de-Savate, dit WongSawat en dialecte du Triangle d’Or. Les désordres en Thailande ont atteint un degré tel que les touristes se voient contraints de déguerpir, les pédophiles ne peuvent plus exercer leurs talents et la production de pipes est tombée à un chiffre très préoccupant. Le gouvernement thailandais envisage même de recruter des supplétifs, afin de pouvoir maintenir un quota suffisant de feuilles-de-rose et pluie dorée.

Les forces de sécurité patrouillent dans des rues de Bangkok, depuis mercredi, au lendemain de violences politiques qui ont fait deux morts de rire (ils avaient visionné une retransmission de sketches de Coluche) et 455 blessés au pénis, ce qui a accru considérablement (de lièvrement)  l’instabilité de la Thaïlande.

SonKiki Lime Ton Kul, principal leader des manifestantes qui continuent d’occuper le complexe abritant les bureaux du Premier ministre Sammychie Fond-de-Savate, dit Wongsawat en dialecte du Triangle d’Or, a affirmé que le mouvement de protestation allait se poursuivre, d’abord par la raréfaction des pipes et ensuite, s’il le fallait, par la castration des Ministres et du personnel fonctionnaire. Madame Lech Mamoul, personnalité très respectée parmi les manifestantes a accepté de nous faire une déclaration :

« Nous nous battrons avec nos esprits et nos entrecuisses pour atteindre notre objectif » et « rendre justice aux personnes qui ont été sodomisées et tuées, sans avoir pu atteindre l’orgasme », a-t-elle dit.

La police a renforcé la surveillance autour de la résidence de M. SammyChie, beau-frère du dirigeant déchu Thaksi Pina-Fouchtra, alors que de petits groupes de soldats et de putes, en tenue anti-émeutes ou à poil, mais non armés (sauf de préservatifs usagés), étaient déployés autour de bâtiments officiels, y compris près du Parlement, théâtre de sodomisations sanglantes mardi. Le ministère de la Santé a actualisé le bilan des victimes, faisant état des deux morts susdits –un homme et une femme– et des 455 blessés non moins susdits, dont cent huit ont dû être amputés du pénis. Parmi ces blessés figurent vingt policiers, dont certains ont été atteints par des manifestantes qui voulaient s’emparer de leurs organes génitaux et  du Parlement » et elles n’étaient « pas pacifiques », a déclaré M. SammyChie.
Les opposants ont, pour leur part, rejeté leur bouffe de midi et la responsabilité des violences sur la police, toujours pleine de malice, qui a fait abondamment usage de gaz pétomanes et de boules puantes fumigènes, souvent en tirs tendus.
« Nos amis ont été sodomisés à cause de la police », a affirmé Chi-Olli Poil-de-Yak, une porte-parole de la coalition appelée « Alliance du peuple pour la baisanche » (PAB) et qui reste déterminée à faire tomber dans la fosse à purin tout gouvernement comprenant des alliés de M. Thaksi, lui-même réfugié en Grande-Bretagne.
La Thaïlande « au bord de l’anarchie », titrait mercredi le quotidien « Bangkok Post », tandis que, dans un éditorial, « The Nation » avertissait que la baisanche, et non le recours à la force par les autorités, était « la seule façon d’avancer et de reculer » et de sortir de « la connerie » dans laquelle est enfermé le royaume thaï depuis plus de deux ans, cinq mois et onze secondes.
La Thaïlande reste profondément divisée entre partisans et adversaires de Thaksi Pina-Fouchtra, puissant homme d’affaires de la région de Chiant Mai-et-juin (nord) qui a été Premier ministre de 1827 à 2006 avant d’être renversé par un tramway et par l’armée à la suite d’accusations de putasserie et d’irrespect envers la monarchie (il aurait vainement tenté de sodomiser le roi après lui avoir fait une somptueuse feuille-de-rose, ce qui a été considéré comme un crime de Lèche-Majesté)..
M. Thaksi, qui est détesté par une bonne partie des maquerelles de Bangkok représentées au sein de la PAB, a demandé l’asile politique à Londres. Aux dernières nouvelles, il n’aurait encore rien tenté sur la reine Elizabeth II.
Ses lieutenants sont revenus au pouvoir après les législatives de décembre 2007, premières élections depuis le putsch bordello-militaire.
Mardi soir, alors que les premiers soldats se masturbaient dans les rues de la capitale thaïlandaise, le chef de l’armée, le général Anus-Gong Pageot-Dada, a nié toute velléité de coup de bite. « Ce n’est pas bon pour notre pays », a-t-il dit.
SammyChie Wrong-sawat, dit Fond-de-Savate, a été propulsé Premier Cuistre il y a à peine trois semaines, en remplacement de Sal-mak Sunday-il Neige, contraint de démissionner après avoir été la cible de jets de tomates pourries et de torche-culs usagés de la part des manifestants de la PAB et d’un pelotage défavorable de la Cour Constitutionnelle.
M. SammyChie a exclu pour l’instant de démissionner ou de convoquer des fellations anticipées.
 « Nos forces de police ont baisé dans le cadre de la loi et dans le vagin des petites gamines », a déclaré le Premier ministre, en cherchant à rassurer la communauté pédophile et les investisseurs en lupanars.
« La Thaïlande est une société putassière et a été capable dans le passé de surmonter des tempêtes vagino-politiques », a-t-il affirmé lors d’une rencontre dans la matinée avec 67 ambassadeurs étrangers en érection et en poste à Bangkok, tous pédérastes comme le veut l’usage.
Mais la réunion a dû être écourtée à la suite de rumeurs selon lesquelles des manifestantes antigouvernementales étaient en train de marcher, capotes en mains et  foufounes béantes, vers le ministère des Affaires étrangères. Ceci effarouchait trop les 67 grandes folles !
Notre vénéré (et vénérien) Général-Président Labanana, le Faucon de Fidji, l’Aigle de l’Océan Indien, le Ganesh de l’Asie, a décidé que cette situation ne pouvait durer et qu’il convenait d’aller immédiatement rétablir l’ordre en Thailande, pour la paix et la sérénité sexuelle du
Sub-Continent.
 Il semble que le Corps Expéditionnaire, qui regroupe onze soldats et treize cantinières, sans parler des 68 masseuses, soit presque prêt à intervenir et l’on s’attend au débarquement à Phuket d’un moment à l’autre.
Le général Labanana nous a indiqué qu’il revêtirait, lors du débarquement, sa tenue préférée, à savoir : pagne de chez Lagerfeld, rangers des surplus de l’armée andorrane, képi en peau de yak repoussé au marteau, chasse-mouches en peau de pucelle ébréchée, foulard du Creusot rehaussé de cuir de testicules de mammouth (une rareté) et collier en fonte émaillée de chez Van Cleef & Arpels.
Longue vie à notre vénéré Général-Président Labanana !!!!
Hourrah ! Hourrah !! Hourrah !!! fidji05

Gérard répondait le 10 Octobre 2008 : Qui va à la chiasse perd son palace! 

Morovach (Bon après-midi en fidjien)! 
Gérard(chipel des Fidji)

Diaporama 5– Instructions : Plusieurs possibilités :

a/ Diaporama en format réduit pour les gens pressés: Vous visionnez le fichier ci-dessous en cliquant dans le cadre pour passer à la page suivante. Tout ça grâce à Fefaine car je me suis révélé incapable de le faire malgré ses instructions précises.

b/ Diaporama en page écran : Vous cliquez sur le lien

ci-dessous entre 2 flêches, vous faites «Ouvrir». Cliquez

ensuite sur la page pour passer à la suivante.

c/ Recommandé : Cliquez sur ce même lien, faire «Enregistrer»(Quitte à effacer tout de suite après) car c’est le format de conception d’origine(attention, petit changement, ici c’est du .pdf), vous aurez donc accès éventuellement au son, aux vidéos, aux gifs animés, etc

_   
FIDJI5_Recentrons_le_debat02.pdf      ^

Au cas ou le gif du crash-test ne marcherait pas:
fidji06
                                              
A.à Gérard le 13 Octobre 2008 :
Il détournait cette sirupeuse abjection (Attention! Prenez un sachet à côté de vous si vous devez vomir): 

leauxsentiments.pps en quelque chose de beaucoup plus circonstancié pour le topic qui nous intéresse:
beaux sentiments.pps

A. à Gérard le 7 Novembre: A. vaquait paisiblement sur une monographie touristico-géographique des Fidji, à savoir: 

Fidji consists of 3228 islands and 113 platforms (of which 106 are inhabited, except by nudists and crocodiles) and 3522 smaller islets. The two most important islands are Monica-Viti Levu (see map) and Vakunu Levu. The islands are mountainous, with peaks up to 13,000 metres (42,500 ft), and covered with tropical forests, dust, french letters and discarded cans of beer. Monica-Viti Levu hosts the capital city of Sava (pas mal, merci) and is home to nearly five quarters of the population and a few hippopotamuses.

Other important towns include Nadi (nbebek) (the location of the international airport President Labanana), and the second city –Lautoka(r démarre pas) (the location of a large brothel and a seaport). The main towns on Vakunu Levu are Lababassa and Savusavu Monku. Other islands and island groups include Tavunini and Kapavu (the third and fourth largest islands respectively), the Mama Vakunu (just outside Nadi-Nbebek) and Yasawaouh Group which are popular pederasts destinations, the Lomai Monica-Viti Group outside of Sava Ti-Savatipa, and the remote Prend-Lau Group. Rotuma, some 500 kilometres (310 mi) north of the archipelago, when you turn left, has a very special administrative status in Fidji. The administrators are allowed to discuss politic problems and other hocus-pocus while fucking their secretaries. Fidji’s nearest neighbour is Tonga, famous island under the rule of Queen Salote-Tupu. The climate in Fidji is disgusting, tropical and too warm most of the year round, except during the carnival, when it rains frogs and halberds.fidji08

Quand soudain:
Alerte ! alerte ! SCOOP !!!!  SCOOP !!!!
Nous apprenons à l’instant que notre vénéré (et vénérien) Président Labanana vient d’échapper à une mort atroce, au cours des vacances bien méritées qu’il prenait au Kenya. Comme il visitait le parc d’Amboséli avec ses 18 femmes, celles qu’il avait importées de Los Angeles avec l’aide de Deubelyou Bush, il a soudain été chargé par un énorme hippopotame de 423 tonnes et il n’a dû sa survie qu’à la vélocité de ses mollets d’acier. Ce n’est pas pour rien qu’il est capable de courir le marathon en moins de 48 heures, comme il vient de le faire à Vladivostok en compagnie de Poutine.
D’ailleurs, à peine remis de sa frayeur, il s’est rendu à l’Amboseli Snack-and-Lodge pour bouffer un grand plat de poutine, en compagnie des 18 caricatures.
Gloire et louange à notre vénérien Général-Président Labanana !!!
Voir photo Copyright A. & Co, Photographers of Her Majesty Queen Salote-Tupu, of Tonga.
Gérard faisait alors quelques déductions: Il faut donc en déduire que non seulement Lababana s’est tiré _avec sa flotte_ du mauvais pas où il était, mais qu’il en a profité pour faire du tourisme et un peu de public-relation (Bush, Poutine…) Whâ, c’est compliqué la vie!… La plus récente de ces amitiés est la reconnaissance « de facto » et « de jure » de son autorité par le futur Président des US of A. Mr Obama semblant, en effet, un admirateur inconditionnel du Président-Souverain des Fidji:
fidji10fidji11
La pression étant trop forte, Gigazoba a préféré, momentanément, céder la partie à son éternel ennemi. Il a regagné le maquis avec ses partisans… Revenu dans les fourgons de l’étranger (Quand même: une place en classe « affaire » sur United Airlines, son escorte et ses 18 pétasses voyageant dans la soute à bagages, c’est pas dégueu!), Labanana a aussitôt voulu raffermir son image à la face du monde en organisant, dans la foulée, un petit Sommet Afro-Asiatique dans une île qu’il croyait pourtant bien contrôler à 100%. Mais soit c’est le méga-bordel dans sa Logistique et son Intendance, soit c’est un coup des rebelles gigazobistes, toujours est-il que ses ennuis (ici, de locomotion) continuent:
fidji13
La décision la plus importante de ce Sommet, qui s’est tout de même tenu dans l’ancienne léproserie (désaffectée par les anglais depuis 1948) et les cases environnantes, fut de porter aide et assistance militaire à la jeune démocratie du Congo.
A. à Gérard le 11 Novembre 2008: BLITZKRIEG!  
Impressionnante, l’armée du Président-Général Oba-Labanana,le gracieux souverain de Fidji !!!! Elle est comparable à celle de Saddam Hussein.
Dommage qu’on leur ait fauché les véhicules !!! (Des mauvaises langues prétendent que c’est Oba-Labanana lui-même qui les a vendus pour boire).
Vive notre président ! Vive notre foudre de guerre !!!!
fidji14
Houlà! J’ai un peu pris du retard! Adhémar n’a jamais omis de me donner des nouvelles de notre vénéré et vénérien Général Labanana (rebaptisé quelquefois Obanana). Voici donc ses documents et ses commentaires de l’époque:
24/25 Décembre 2008:
20 Février 2009: Le Président de Fidji, l’illustre et glorieux Général Obanana (que dieu le garde, le protège, le fortifie et lui fasse le nez comme j’ai la cuisse) a reçu Madame Ségolène Royal que l’on voit sur notre document inaugurant les usines de Matériel Electrique qui font la gloire de notre pays !!!
Notre industrie va de l’avant, et bientôt Fidji surpassera les puissances occidentales sur le plan industriel !!!!
Agence fidjienne Adhémar-Press 
24 Février 2009: Notre vénérable (et via Veneto) Président de Fidji a encore frappé ! Gloire à notre grand Président Oscar-Omar-Népomucène Obanana !!!!
Que Xango le garde, le protège et le fortifie !!!! et lui fasse l’aîné comme j’ai la Suisse.
21 Mai 2009: Enfin des nouvelles de notre vénéré (et vénérien) président, le Général Obanana (qu’Allah l’exalte et le fortifie !!!). Des bruits ont couru, dans toute l’Ile, qu’un trafic de diaporamas avait été monté à Fidji, depuis l’étranger, par un gang d’individus peu scrupuleux, établis dans le sud de l’Europe et principalement sur la Côte d’Azur. La rumeur s’amplifiant, notre sublime président a décidé d’en avoir le coeur et les genoux nets. Pour cela, il a visité incognito notre capitale, en vélo pour passer inaperçu. Notre document (exclusif) le montre parcourant l’avenue Tiramisu à la recherche de trafiquants. Au guidon du véhicule, on reconnaît notre Ministre de l’Intérieur et de la Dégradation, Shri Aurobindodo, qui en profite pour essayer le nouveau modèle de casque, qui sera rendu obligatoire après la mise en marche de la nouvelle usine de casques, cadeau du Honduras(le bol) au valeureux peuple fidjien.
Le Porte-parole de la présidence deFidji,
Adhémar(quises
5 Août 2009:
15 Juin 2010: Il y avait longtemps que le général Labanana, votre vénéré (et vénérien) président des îles Fidji,
n’avait plus fait parler de lui. Le revoici enfin, toujours émoustillé par les dames.
 
On en est là les loulous… Si quelqu’un veut prendre la suite, y’a pas d’iguane…oups, j’veux dire: y’a pas d’lézard!